Municipalité
Vous êtes ici :

Mot du Maire

Roudaire

Bien chers Kembsoises et Kembsois,

Cette fin d’année ne verra pas le retour à la normalité.

Aborder ces fêtes avec la joie dans nos coeurs est bien le sentiment le plus important. Alors que tant d’événements ou de personnes pourraient nous diviser, être unis et profiter de moments conviviaux avec sa famille et les personnes que l’on apprécie est tellement essentiel.

La vie de la Commune, freinée par cette crise, avance tout de même, à son rythme. L’année a vu aboutir la réalisation de beaux projets. L’ouverture du City stade, lieu de rencontre et de pratique sportive de nos jeunes. La transformation d’un logement de fonction en une salle de classe supplémentaire à l’école Léonard de Vinci pour le confort des enfants.

La sécurité a été largement renforcée avec la révision totale de celle de nos églises, l’aménagement de la rue du Rhin, des parkings des écoles de Loechlé et du périscolaire. Bien sûr, elle perturbe parfois les habitudes de certains, mais elle est faite dans l’intérêt général. Les premiers retours sont positifs et nous continuerons dans cette voie. Des mesures précises seront effectuées pour évaluer les résultats de ces changements et des réajustements seront mis en place si nécessaires.

Du côté des incivilités, nous travaillons toujours avec ardeur. Le Conseil municipal a voté à l’unanimité une verbalisation d’une amende de 1 000 € minimum pour tout contrevenant qui se débarrasse de ses déchets dans la nature ou sur la voie publique, quels qu’ils soient. Cette mesure, empruntée à la ville d’Obernai, fait déjà des émules, des communes voisines nous ont demandé conseil pour la mettre en place également.

Notre belle cité a aussi entamé très largement sa transition écologique avec notamment l’ouverture du groupe scolaire Tzama, très en lien avec la nature et l’aménagement de l’ancien stade de Loechlé en jardin pédagogique.
Nous avons également mené une opération de plantation d’arbres et de haies, grâce notamment à Odile BASLER, directrice de l’école primaire de Loechlé, accompagnée par son équipe d’enseignants et de Brice LALOY, Conseiller municipal et moteur très actif des associations écologistes de notre Commune entourés de leurs membres. Plus de 300 enfants ont pu participer à ces premiers gestes de reconnexion avec la nature. Ce fut pour moi un réel plaisir de constater la joie dans leurs yeux au milieu de ce balai de brouettes. Quel encouragement à continuer dans cette voie plus verte. Notre Commune, avec celle de Saverne et cinq autres en France, vient d’ailleurs d’être labellisée territoire d’expérimentation pour la transition écologique par une dizaine d’organisations nationales. Nos initiatives, en cours de développement, serviront d’exemple pour établir des stratégies nationales.

Parallèlement, l’urbanisation de notre village continue sa marche en avant, impulsée en partie par le souhait bien naturel de certains propriétaires de vendre leurs terrains avant l’entrée en vigueur de prochaines lois encore plus restrictives en matière d’extension urbaine. Cela peut paraître paradoxal avec le tournant écologique que nous avons pris, mais sachez que nous n’avons pas le pouvoir de freiner cela. Le maire n'exerce qu’un contrôle de la conformité des projets avec les règles d’urbanisme. Si une demande de permis de construction respecte ces règles, il ne peut légalement s'y opposer. Tout comme le droit de préemption qui peut se définir comme la faculté, accordée à une collectivité publique, d’acquérir, les biens mis en vente en vue de réaliser des opérations d’intérêt général. Il ne peut donc jamais être utilisé pour empêcher simplement un projet qui est conforme aux règles d’urbanisme.

Je vous remercie tous, associations, partenaires professionnels et personnels communaux pour les actions menées au cours de cette année si particulière. Je vous souhaite à tous de bien entamer l’année qui se présente. Prenez soin de vous et de vos familles. Ayez une pensée pour les plus démunis en faisant des dons dans nos associations caritatives.

Amicalement,
Joël ROUDAIRE


Extrait du p’tit lien n° 119 – Décembre 2021