Mot du Maire

 

Gérard Kielwasser

Madame, Monsieur,
Bien chers amis,

Depuis deux à trois ans, nous assistons impuissants à l'installation des gens du voyage à divers endroits sur le territoire de notre commune.

En effet, sans crier gare et en moins d'une heure, des dizaines de caravanes s'installent où bon leur semble, sans aucune autorisation et sans respect des règles d'hygiène, de sécurité, d'environnement et de la propriété privée.

Souvent pour accéder à un site, ils cassent les obstacles, ce qui entraîne d'énormes frais financiers pour les propriétaires.

Dès leur installation, ils s'approprient un point d'eau et, dans la mesure du possible, une connexion électrique et entassent autour d'eux des montagnes de détritus.

C'est alors que commence pour quelques collaborateurs et moi-même, un vrai parcours du combattant que l'on pourrait qualifier de chemin de croix, difficile et très pénible, souvent au seuil du supportable. L'un ou l'autre de nos administrés apostrophe bien souvent le maire, comme s’il était le fauteur de trouble ou bien l'homme sans poigne qui n'en a rien à faire.


J'invite ce genre de personnage à me contacter immédiatement lors d'une prochaine arrivée de ces visiteurs non souhaités, pour s’engager à mes côtés et pour découvrir et suivre la procédure à appliquer. Avant tout, il faut savoir que le maire n'a aucun pouvoir en ce qui concerne les occupations illicites et les troubles liés à l'installation des gens du voyage. La responsabilité en incombe entièrement à M. le Préfet.

Il existe une procédure adaptée à chaque arrivée des gens du voyage qui est la suivante :

• Une plainte est rapidement déposée à la gendarmerie de Sierentz

• Un courrier est transmis à M. le Préfet dans lequel nous lui faisons part de nos griefs envers les occupations illicites des gens du voyage :

- La pollution environnementale par l'activité de peinture sans protection des sols
- Insalubrité aux abords de leur site en raison de dégâts divers et de déjections humaines
- Utilisation des poteaux d'incendie avec dégradation des installations et consommation d'eau sans paiement
- Tapage nocturne et dérapage sur la route utilisée comme un circuit automobile
- Vol d'électricité avec le problème de coupure de courant que cela entraîne dans nos quartiers
- Peur des habitants qui ne se sentent plus en sécurité, surtout lorsqu'ils surprennent ces individus à photographier leurs maisons.

Dès l'arrivée des gens du voyage, la gendarmerie et la police municipale entrent dans le campement pour effectuer un contrôle sur les véhicules et les caravanes. Bien souvent les contrevenants refusent d'obtempérer pour présenter une pièce d'identité.

Le maire ou l'un ses collaborateurs, entrent eux aussi dans le campement pour leur rappeler systématiquement d'éviter toutes dérives. Je vous suggère aussi de ne pas répondre à leurs propositions commerciales diverses, ce qui pourrait à coup sûr les éloigner de notre périmètre.

En finalité, il appartient à monsieur le Préfet de prendre les dispositions qui s'imposent pour mettre fin à ces occupations illicites et je comprends que, même pour ce dernier, ce n'est pas toujours facile. En réalité, et cela n'engage que moi-même, c'est à notre gouvernement de trouver les solutions pour régler le problème des gens du voyage à Kembs comme sur l'ensemble du territoire français.

Dans cette épreuve, donnons-nous la main en toute confiance. Je suis sûr que par le dialogue, le ton ferme et l'implication de nos élus départementaux, régionaux et de l'État, une solution définitive pourra être trouvée.

Très bon été, très belles vacances et prenez des forces pour la rentrée.

Votre Maire
Gérard KIELWASSER 

Extrait Edito du Maire - P'tit Lien 93

 

 


Mentions légales - © 2013